actualité

Lettre de soutien du député Michel Pajon

Mme n vallaud belkacemmme-n.-vallaud-belkacem.pdf (388.8 Ko)

Le député de notre circonscription Michel Pajon se joint à notre combat au travers d'une lettre de soutien ainsi que d'un courrier envoyé à la ministre de l'éducation Najat Vallaud-Belkacem.

A safaha.-safah.pdf (266.93 K

Manifestation pour le maintien en REP à Neuilly-sur-Marne

Neuilly sur Marne manifeste pour l’éducation prioritaire

Manifestation à Neuilly sur Marne lundi 15 décembre de 18h30 à 20h30 de l’école Cachin (160 rue Paul et Camille Thomoux) à la mairie de Neuilly sur Marne.

Cette manifestation rassemblera les parents et les enseignants de la ville pour protester contre la nouvelle carte de l’éducation prioritaire.

Lettre au Président

Personnel du collège Honoré de Balzac

65-67 rue Paul et Camille Thomoux

93330 Neuilly-sur-Marne

A l’attention de :

Monsieur François Hollande,

Président de la République

Neuilly-sur-Marne, le 11/12/2014

Monsieur le Président, garant de l'avenir des enfants de la République,

Les parents et les professeurs du collège Honoré de Balzac de Neuilly-sur-Marne et des écoles de la commune sont mobilisés depuis maintenant deux semaines pour manifester leur désaccord à l’annonce de la réforme de la carte des collèges d’éducation prioritaire. Rappelons que le collège Balzac n’est pas le seul établissement à sortir de REP : quatre autres collèges de la Seine-Saint-Denis subissent le même sort et certaines écoles primaires de la commune sont également menacées.

Dès la diffusion de cette information, les professeurs se sont massivement mobilisés : mouvement de grève, audiences auprès de l’inspection académique, manifestations devant le ministère de l’Éducation Nationale et le rectorat de Créteil, assemblées générales avec les parents d’élèves, courriers à Madame la Ministre, à Madame la Rectrice, aux députés de notre circonscription. De nombreux parents et des membres du personnel ont participé à la plupart de ces actions. Depuis le 1er décembre, les parents bloquent le collège et n'ont pas l'intention de s'arrêter. Nous avons eu le soutien officiel de M. Roger et de Mme Archimbaud, sénateurs. Une pétition locale a déjà reçu près de 1300 signatures.

Nous refusons toute sortie du dispositif d’éducation prioritaire dans le département de la Seine-Saint-Denis et appelons au contraire à son élargissement. Malgré toutes les actions menées, malgré les inquiétudes exprimées, malgré les courriers envoyés et les rendez-vous accordés, nous nous rendons compte que nous sommes confrontés à un terrible mur de silence de la part de notre administration. Comment, dans de telles circonstances, ne pas se sentir l'objet du mépris de ceux qui nous gouvernent ? Quinze jours de forte mobilisation, avec des enfants privés d'instruction, des parents inquiets, des enseignants révoltés, les laissent sans réaction et nous montrent bien que l'éducation n'est pas leur priorité.

Nous sommes convaincus que vous, vous prendrez la pleine mesure des risques auxquels ils exposent nos établissements, leurs élèves et leurs personnels si la perte des moyens venait à être confirmée.

Il ne faut pas sous-estimer la difficulté d’enseigner et de suivre les cours au collège, ni les combats menés pour porter l’établissement vers une amélioration ces dernières années, ni notre désarroi à tous, parents et professionnels.

Vous le savez bien, l'Éducation est le vecteur de l'égalité et le seul moyen de mener les élèves à la réflexion et non à la violence. Elle doit rester le fondement de la République.

Tout comme vous, nous, professeurs, ne voulons pas compromettre cette École en laquelle nos ancêtres croyaient, en laquelle nous avons foi.

Nous, professeurs, ne voulons pas entendre «économies» quand il s’agit d’un droit fondamental.

Nous, professeurs, ne voulons pas d’une École au rabais car elle est vitale dans notre département et qu'elle est le seul horizon pour beaucoup.

Nous, professeurs, ne voulons plus de cette préférence des chiffres à l'humain.

Nous, professeurs, ne voulons pas que notre cri se perde dans les résonances d’une société qui se meurt, éteinte par la pensée en boîte. Nous formons des citoyens éclairés, nous transmettons les valeurs de la République.

Nous, professeurs, ne voulons plus avoir à nous battre pour que la devise française perdure et conserve encore un sens.

Nous, professeurs, ne voulons plus taire notre indignation car elle a vocation à préserver des générations.

Nous, professeurs, ne voulons pas que soit oubliée cette France des droits de l’Homme qui a lutté de toutes ses forces pour que l’intégrité de chacun soit respectée, qui a grandi en guidant le peuple.

Le personnel du collège Honoré de Balzac de Neuilly-sur-Marne

Lettre pru00e9sidentlettre-pru00e9sident.doc (17.5 Ko)

Balzac sur TémoinsBFMTV

Le collège Balzac est sur Témoins BFMTV. Votez pour les vidéos et partagez-les. http://temoins.bfmtv.com/fr/photos-videos/21101/societe.html

Lettre aux Responsables politiques

Lettre du personnel du collège Honoré de Balzac de Neuill-sur-Marne adressée aux politiques. 2014-12-10-lettre-aux-politiques.pdf (73.65 Ko)

Aidez-nous! Partagez et envoyez le à ces adresses:

Adresses politiques :

 

* INSPECTION ACADEMIQUE DE LA SEINE ST DENIS

A l’attention de M. L’inspecteur

8 rue Claude Bernard

93000 BOBIGNY

ce.dsden93@ac-creteil.fr

 

*RECTORAT DE CRETEIL

A l’attention de Mme La rectrice

4 rue Georges Enesco

94000 CRETEIL

ce.recteur@ac-creteil.fr

ce.dircab@ac-creteil.fr

ce.dircab@ac-creteil.fr

ce.dircaba@ac-creteil.fr

ce.cabinet@ac-creteil.fr

ce.cabinet@ac-creteil.fr

 

r*MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

A l’attention de Mme la Ministre de l’Education Nationale

110 rue de Grenelle

75357 PARIS SP07

Le collège de nos enfants était en ZEP, il ne l'est plus : injuste et difficile à croire

Intéressant billet sur Le Plus du Nouvel Obs concernant la sortie de ZEP du collège de Romainville. Mme El Maghili y met le doigt sur certaines incohérences de la réforme. A retrouver ici.

Compte Rendu de l'AG du 5/12/14

REUNION du vendredi 5 décembre

 P1080422

INTRO

-        Merci à tous les parents présents (une centaine).

-        Merci à tous ceux qui ont permis le blocage la semaine dernière notamment les responsables PEEP et FCPE.

-        Rappel : mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 grève de profs puis blocage des parents pendant quatre jours avec jeudi 4 décembre : grève des CPE, vie scolaire et agents (Cantine fermée).

-        Vendredi 5 décembre : Manifestation à la mairie.

-        Pourquoi tout ça ? car le collège perd son statut de Réseau d’Education Prioritaire (REP, ancienne ZEP)

 

CONSEQUENCES  pour la rentrée 2015

 

-        Risques de la suppression d’un demi-poste de CPE, d’un poste de secrétariat, de surveillants, de profs.

-        Moyens financiers en baisse : 3000 euros.

-        Surcharge des classes : pas de limite à 25 (constructions à Neuilly sur Marne, arrivées prochaines d’enfants).

-        Pertes d’heures d’enseignements (moins de profs, fin des demi groupes, des options en sixième, autres options…obligés de faire un choix) : perte de l’attractivité du collège avec un retour en arrière et la fuite des « bons » élèves. Des choix seront à faire.

 

BILAN de nos actions.

 

-        Reçus une 1ère fois à l’IA : peu de discussion possible, seulement des chiffres et des statistiques.

-        Une manif à Paris devant le ministère.

-        Un rassemblement au rectorat (seuls les syndicats pouvaient être reçus. Refus de la rectrice de recevoir les profs).

-        Palais de la découverte devant la ministre. Une délégation reçue par le responsable de cabinet spécialisé éducation prioritaire (rien n’est voté, ni entériné).

-        Délégation à la mairie reçue par M. Maheas : promis d’envoyer courrier au ministre et un élu à l’IA (non venu).

-        Vendredi 5 décembre : rassemblement à la mairie avec les fédérations de parents et les quatre écoles, puis profs reçus à l’IA avec les parents et des responsables syndicaux : Partis en claquant la porte. Aucune réponse + mensonge. Nous (les 5 collèges du 93 qui perdent le statut de REP) avons demandé à être reçus par la rectrice.

 

 

CONCLUSION

 

Quatre critères nationaux, pas de critères  scolaires alors que seuls 78 collèges du 93 seront en éducation prioritaire à la rentrée 2015. Sur ces critères, le collège serait classé zep dans d’autres départements. Il s’agit donc non pas d’une réponse nationale mais académique, voire départementale.

On aimerait qu’on nous parle d’humain. On nous répond convention, contrat à signer, on nous menace de tout supprimer si elle est non signée.

Le 93, un département sinistré…ses bahuts aussi sacrifiés ?

Nous nous battons, nous luttons pour vos enfants !

Aidez-nous ! Soutenez-nous ! Mobilisez-vous !

Restons en lutte avec les 5 collèges !

 

Nos difficultés doivent être reconnues !

Pour cela, le collège ne doit pas sortir du Réseau d’Education Prioritaire !